morpion


morpion

morpion [ mɔrpjɔ̃ ] n. m.
• 1532; de mordre et pion « fantassin »
1Fam. Pou du pubis ( phtiriase).
2(1660) Fam., péj. Petit garçon. « ce sale morpion vient encore m'emmerder » (Beauvoir).
3(1924) Jeu consistant à placer alternativement un signe sur le quadrillage d'un papier, jusqu'à ce que l'un des deux joueurs parvienne à former une file de cinq signes.

morpion nom masculin (de mords, impératif de mordre, et pion) Populaire. Pou du pubis (nom scientifique phtirius). Populaire. Petit gamin, garçon très jeune. Jeu dans lequel chacun des deux joueurs s'efforce d'aligner, le premier, cinq croix ou ronds sur les intersections des lignes d'un papier quadrillé.

morpion
n. m. Syn. de pou du pubis.

⇒MORPION, subst. masc.
A.Pop. et fam. Poux du pubis qui adhère fortement à la racine d'un poil et qui cause d'irritantes démangeaisons. On fait périr les morpions avec de l'onguent mercuriel (Ac. 1798, 1878). Sarcey est juge de la beauté d'une phrase à peu près au même titre qu'un morpion, tombé par hasard dans l'Olympe, serait juge de la beauté du cul d'une déesse (GONCOURT, Journal, 1879, p.39):
♦ Une femme du monde et qui souvent me laisse
Fair' mes quat' voluptés dans ses quartiers d' noblesse
M'a sournois'ment passé sur son divan de soie
Des parasit's du plus bas étage qui soit
Sous prétexte de bruit sous couleur de réclame
Ai-j' le droit de ternir l'honneur de cette dame
En criant sur les toits et sur l'air des lampions
Madame la Marquis' m'a foutu des morpions.
Georges Brassens, éd. A. Bonnaffé, Paris, Seghers, 1978 [1962], p.144.
B.P. anal., pop. [Souvent employé comme terme d'injure] Personne de petite taille ou dont on a peine à se débarrasser. C'morpion-là [un poilu]! Non, mais tu l'as vu! Tu sais, y a pas à dire: ici on fréquente un tas d'individus qu'on sait pas qui c'est (BARBUSSE, Feu, 1916, p.31).
Gén. péj. Enfant, gamin. Agitant devant les yeux d'un des tout petits noirs enfants, le grand morceau vert d'étamine: «Tu le trouves pas beau toi dis morpion? (...)» (CÉLINE, Voyage 1932, p.174). Si ce sale morpion [un enfant] vient encore m'emmerder, je lui tords le cou (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p.453).
C.Arg. scol. Jeu qui consiste pour chacun des deux adversaires à placer à tour de rôle un signe distinctif (croix ou cercle) sur du papier quadrillé pour s'efforcer d'obtenir le plus rapidement une file continue de cinq signes dans n'importe quelle direction. À quoi jouez-vous? demanda Mathieu. — Au morpion. — Ça peut se jouer à trois? — Non (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p.66). Les jeux d'alignement, tels que (...) le morpion, dont le principe est de réussir avant l'adversaire un alignement de trois ou cinq pions (Jeux et sports, 1967, p.386).
REM. Morbaque, subst. masc., synon. vieilli, arg. et pop. L'ennuyeux c'était les morbaques... J'en ai ramené moi forcément... Il a fallu que je m'onguente (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p.360).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1532 «pou du pubis» (RABELAIS, Pantagruel, éd. V. L. Saulnier, ch. 17, p.141); 2. 1654 «gueux adolescent» (ds ESN.), à nouv. en 1866 «gamin importun» (DELVAU, p.260, s.v. morbaque); 3. 1924 «jeu» (ds ESN.). Comp. de mordre et de pion au sens de «pou», att. en wallon au XVe s. (v. FEW t.8, p.146a), donc littéralement «le pou qui mord». Fréq abs. littér.:28.

morpion [mɔʀpjɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1532, Rabelais; comp. de mords, impératif, et de pion « fantassin » (→ Piéton), ou (P. Guiraud) forme verbale de pionner « piquer », doublet de piocher, pioter.
1 Fam. Pou du pubis (Phtirius), parasite de l'homme (→ argot Morbac).
1 Les morpions leur collaient aux poils et l'eczéma à la peau du ventre (…)
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 109.
2 (1660). Fig. et fam. (péj.). Petit garçon, jeune homme.
2 Deux jeunes gens s'étaient arrêtés près de lui (…) Ils rirent et s'assirent (…) « Il n'y a que des morpions ici ! » pensa Mathieu irrité. Des étudiants ou des lycéens (…)
Sartre, l'Âge de raison, IV.
Dans cette acception, le fém. morpionne est attesté (R. Cantel, in Cellard et Rey).
3 (1924). Jeu consistant à placer alternativement un signe caractéristique sur le quadrillé d'un papier, jusqu'à ce que l'un des deux joueurs parvienne à former une file de cinq signes.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Morpion — Mor pi*on, n. [F., fr. mordre to bite + L. pedis louse.] (Zo[ o]l.) A louse. Hudibras. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Morpion — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Morpion », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Morpion peut faire référence : au morpion …   Wikipédia en Français

  • morpion — I. MORPION. s. m. Sorte d insecte, de vermine qui s attache d ordinaire aux endroits du corps où l on a du poil. C est un importun insecte qu un morpion. II. Morpion, est aussi, Une sorte d injure qu on dit aux petits garçons dont on est… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • morpion — mourpioun, ien m. morpion ; péj. gamin ; môme. Diminutif : morpionot mourpiounot, mourpienot. Morpion de mar : patelle. voir alapeda, morniflon …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • morpion — (mor pi on) s. m. Terme grossier et qui ne doit pas être prononcé. Sorte de pou qui s attache aux endroits poilus du corps ; pou du pubis, pediculus pubis, L.    Fig. et populairement, se dit par injure aux petits garçons pour leur reprocher leur …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • morpion — n.m. Pou de pubis. / Jeune enfant. / Jeu de morpion, jeu d écoliers qui se joue à deux avec une feuille de papier quadrillé. (Les morpions sont les signes marqués.). / Petite tache provoquée à l impression par la présence d un grain de poussière… …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • MORPION — s. m. Espèce de pou qui s attache d ordinaire aux endroits du corps où l on a du poil, et qui adhère à la peau avec tant de force, qu on a de la peine à l en séparer. On fait périr les morpions avec de l onguent mercuriel. On doit éviter de se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MORPION — n. m. Sorte de pou très tenace qui s’attache aux endroits poilus du corps de l’homme. Il est trivial …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • morpion — mor·pi·on …   English syllables

  • morpion —    Pou de corps, parasite de l’homme et de la femme, qui s’attache spécialement aux parties sexuelles d’où il est difficile de le déloger, à moins d’employer l’onguent mercuriel ou l’essence de citron.         Cent mille poux de forte taille… …   Dictionnaire Érotique moderne